Les problèmes les plus importants du développement de nouveaux territoires des districts administratifs de Troïtski (TAO) et de Novomoskovski (NAO) – le transport et l’emploi – ont été examinés par les participants à la session de discussion « Infrastructure de transport de Nouveau Moscou : opportunités pour le travail et l’entreprise », organisée avec la participation du Centre d’urbanisme de Moscou Gorod (Ville). De nombreux experts dans le domaine des transports, de l’architecture, de l’urbanisme, des petites et moyennes entreprises se sont rassemblés pour l’événement au centre de presse de l’Agence TASS le 31 janvier.

Vladimir Zhidkin, chef du département pour le développement des nouveaux territoires de Moscou, a ouvert la discussion. Au début, il a rappelé que le total des investissements dans le Nouveau Moscou remonte à 7 trillions de roubles pour la période allant jusqu’à 2035, dont environ 1 trillion de roubles est destiné au développement de l’infrastructure de transport.
Жидкин, ДРНТ, МЦУ Город

«En cinq ans et demi, nous avons déjà investi dans la construction du Nouveau Moscou environ 800 milliards de roubles, dont 170 milliards de roubles provient du budget de la ville de Moscou. Près de 80% sont destinés à la création de l’infrastructure de transport», – a précisé le chef du département.

Les cinq ans d’existence des districts de Troïtski et de Novomoskovski sont couronnés de succès, on a réussi à atteindre l’objectif principal : assurer un développement d’ensemble des territoires où aucune des directions n’a été oubliée. L’attention a été accordée aussi à la construction d’infrastructures et à la création d’emplois et, bien sûr, à la couverture par le réseau de transport, ce qui est devenu le sujet principal de la session de discussion.

Pendant l’existence des districts de Troïtski et de Novomoskovski, deux stations de métro-Rumyantsevo et Salaryevo, ont été mises en service, on a construit 84 kilomètres de routes. D’ici la fin de 2018, le Nouveau Moscou verra apparaître six stations du métro en plus : Filatov Loug, Prokshino, Olkhovaya, Stolbovaya de la ligne Sokolnitcheskaya, Govorovo et Rasskasovka de la ligne Kalininsko-Solntsevskaya. Parallèlement, des routes transversales seront construites, reliant les grandes artères, ainsi que les lignes de bus et de tramway sur le territoire des districts de Troïtski et de Novomoskovski. Au cours des deux dernières années, 119 arrêts et 22 nouvelles lignes ont été créés. La mise en service de 56 arrêts et de 9 nouvelles lignes de bus encore est prévue avant 2020.

« Il est important pour nous aujourd’hui, avant de construire les immeubles, d’assurer une infrastructure de transport fiable, » – a souligné Vladimir Zhidkin.
Ткаченко, ВТМ, дорпроект, МЦУ Город

Le participant suivant à la discussion, Mikhaïl Tkachenko, fondateur de la société VTM Dorproekt, a rappelé l’ancienne expression latine Via vita est : « la route c’est la vie ». « Dans l’interprétation moderne, nous pouvons dire que le transport c’est la vie », – a déclaré Tkachenko. Il a signalé que c’est le transport dans le développement de l’infrastructure qui crée la base de la spécialisation du travail, la coopération et les processus d’intégration. En fin de compte, le fonctionnement complet du système de transport crée des conditions propices à la croissance économique, en augmentant la compétitivité de l’économie nationale et la qualité de vie de la population du pays.

Lyubov Tsvetkova, Présidente du Conseil d’administration de l’Association des investisseurs de Moscou, a présenté aux participants la position du capital d’investissement sur le problème de transport. Elle a rappelé qu’un territoire, en l’occurrence les districts de Troïtski et de Novomoskovski, devient un produit de marché uniquement lorsque le transport y arrive. « Sans accès aux transports, la terre dans le Nouveau Moscou n’est qu’une surface verte en été et blanche en hiver, » – a-t-elle déclaré. Mme Tsvetkova a fait remarquer que le coût de tout projet augmente de 15% au moins s’il y apparaît l’information sur les plans de créer une ligne de métro ou une route à proximité.
Полиди, Институт экономики города, МЦУ Город

Tatyana Polidi, directrice exécutive de la Fondation Institut de l’économie de la ville, a partagé avec les participants de la discussion sa vision du développement du Nouveau Moscou en tant qu’une partie de l’agglomération de Moscou dans l’aspect économique. Elle a noté qu’à l’avenir, il y aurait une redistribution des sources économiques entre le « noyau » (vieille Moscou) et la « périphérie ». Maintenant, le « noyau » représente environ 85% de la contribution au PIB de la capitale, alors que le potentiel de la « périphérie » se révèlera dans l’avenir et fournira une croissance économique supplémentaire de l’agglomération dans son ensemble.

Alexey Artemov, premier directeur adjoint du Département des sciences, de la politique industrielle et de l’entreprenariat, au cours de la discussion a parlé de la création des nouveaux emplois et du développement de l’entreprenariat. Il a énuméré les mesures systématiques de soutien que le gouvernement de Moscou avait développées pour les entreprises industrielles des districts de Troïtski et de Novomoskovski. Il s’agit de subventions pour l’équipement de la production, de l’octroi des parcelles de terrain sans appel d’offres, ainsi que des offsets dont le premier a été conclu en automne 2017. Artemov a spécialement signalé le programme « Fait à Moscou », dans le cadre duquel les entreprises sont subventionnées au montant de 80% du coût des activités d’exposition pour des projets à potentiel d’exportation. Le système des avantages fiscaux pour les entreprises dans le Nouveau Moscou a été développé. Pour les projets scientifiques, la charge fiscale est réduite de 17%, pour les parcs technologiques de 25%, pour les projets en zone économique particulière – de 34%.
Родин, ВЦИОМ, МЦУ Город

Kirill Rodine, chef du service pour le travail avec les autorités publiques du Département des recherches socio-politiques de VTsIOM, a parlé des attentes sociales des habitants des territoires du projet du Nouveau Moscou. Il a dit que, ces dernières années, la satisfaction par la situation avec les transports de la part des « nouveaux Moscovites » a augmenté : en 2015, 61% des répondants ont rapporté des améliorations dans le secteur des transports, en 2017, ils étaient déjà 71% et au début de 2018 – 74%. Plus de satisfaction à l’égard de la situation avec les transports a été exprimée par ceux qui vivent dans les districts de Troïtski et de Novomoskovski depuis une longue date.

Présentant les statistiques sur l’évaluation de la situation avec des emplois dans les districts de Troïtski et de Novomoskovski, Kirill Rodine a noté que les spécialistes ayant un diplôme d’études supérieures sont plus souvent obligés de se rendre au travail à l’intérieur du périphérique de Moscou, ceci étant un tiers des résidents du Nouveau Moscou, travaillant dans les districts de Troïtski et de Novomoskovski, ont fait les études secondaires. Cependant, 77% des répondants sont prêts à travailler dans le Nouveau Moscou, si leur poste et le niveau de paiement seraient les mêmes. En général, les habitants du Nouveau Moscou sont optimistes quant aux perspectives du développement du territoire et s’attendent à ce que leur niveau de vie soit égal aux normes de celui de Moscou selon tous les paramètres.
Расходчиков, МЦУ Город, Мосинжпроект
Aleksey Raskhodtchikov, directeur adjoint en charge des communications externes de l’AO Mosinzhproekt, coordinateur des projets du Centre d’urbanisme de Moscou Gorod, a dressé le bilan de la discussion. Tout d’abord, il a remercié le Département du développement de nouveaux territoires pour son travail particulièrement important et la disponibilité à la coopération. Raskhodchikov a noté que l’analyse constante du développement du Nouveau Moscou a permis d’accumuler un volume énorme d’information. Pour résumer cette expérience très précieuse, il a proposé d’établir sous six mois un rapport sur la situation actuelle et les perspectives du développement des districts de Troïtski et de Novomoskovski. Vladimir Zhidkin, Chef du département, a soutenu avec enthousiasme l’initiative d’Alexey Rashkhodtchikov.

Вопросы и обсуждения

0 комментариев

Laisser un commentaire